Le retour

Comme certains l’ont compris, je suis rentré sur Paris après un peu plus de 10 mois de voyage en Amérique du sud entre l’Argentine et la Colombie. 8 pays traversés et beaucoup de rencontres, d’enrichissement, et de douches froides. Depuis un mois, je n’arrive toujours pas à me lasser des douches chaudes !!!

La fin du Pérou

Coucher de soleil sur le Pacifique, plage de Mancora, Pérou
Coucher de soleil sur le Pacifique, plage de Mancora, Pérou

Au nord du Pérou, sur la côte, des plages ensoleillées à perte de vue. Mancora où sortir, Punta Sal pour se reposer un peu plus. Ces endroits sont de vrais bonheurs pour ceux qui aiment ce genre de repos.
Je suis ensuite passé en Equateur par le bus Tumbes-Guayaquil en faisant le voyage avec un Colombien.

L’Equateur

Avec Kahyda et Michaël, couchsurfers, lors d'une soirée.
Avec Kahyda et Michaël, couchsurfers, lors d’une soirée.

Je ne pouvais clore cette première partie de blog sans parler un peu de l’Equateur où à mon sens, c’est le pays où il est le plus agréable de vivre, eu égard au coût de la vie. Le seul pays où l’on est quasi sûr de prendre des douches chaudes partout (bouteille de gaz à 1 $ et quelques).
Les transports ne sont pas chers et les salaires sont élevés pour un tel pays. Le coût du pétrole n’est étranger en rien la dedans : le litre de diesel à 1/4 de dollar.

 

Un œuf ne peut tenir debout que sur l'équateur : les forces dues à la rotation de la Terre s'annulant !
Un œuf ne peut tenir debout que sur l’équateur : les forces dues à la rotation de la Terre s’annulant !

J’ai voyagé avec Marie, une amie de l’association SCRIBE-Paris et Thomas avec qui j’étais parti en Arménie.

Avec Marie et Thomas, amis de Paris
Avec Marie et Thomas, amis de Paris

Cela a fait un bien fou de retrouver ses amis sur la route mais il est clair que mon voyage n’avait plus la même saveur avec eux que tout seul. Très différent de voyager avec de très bons amis. Confortable. On ne fait définitivement pas le même voyage à plusieurs que seul, chaque version ayant ses exigences et beautés.

Avec Thomas et Marie dans un camion de lait qui nous ramenait en bas de la montagne.
Avec Thomas et Marie dans un camion de lait qui nous ramenait en bas de la montagne.

La prévision du retour

Au cours de discussions avec Marie, j’ai décidé de mettre un terme à ce voyage. Pour l’instant.
Alors que j’imaginais travailler avec Michael, un allemand rencontré à Guayaquil, sur des bateaux aux Antilles, j’ai préféré rentrer sur Paris pour quelques 6-7 mois pour l’instant à l’issu desquels je verrai où mes envies me porteront.

La Colombie

Le scarabée faisait la taille de ma main !!! Ici avec l'effet d'optique cela se voit ma.
Le scarabée faisait la taille de ma main !!! Ici avec l’effet d’optique cela se voit ma.

J’ai donc trouvé un vol Bogota Madrid pour 300 dollars et à ce prix là, on ne refuse rien. Je suis donc allé à la frontière Equatorienne pour passer en Colombie.
De ce que j’ai vu de la Colombie sur peu de temps, ce sont des paysages très jolis, très verts, et des gens sympathiques. Certes, il est très fortement déconseillé de faire comme Ingrid : aller boire le thé avec les FARC, mais au-delà de cela, je n’ai eu aucun soucis quel qu’il soit et je n’ai ressenti aucune atmosphère peu sécurisante. Vous me direz tu n’y as passé que 4 jours et je vous l’accorde. Toutefois, la première impression dans un pays se confirme souvent.
Bogota est une ville qui se trouve à 2700 m d’altitude et qui comme Quito en Equateur est entourée de montagnes. Ces deux villes sont très développées sur un modèle clairement américain. C’est plus frappant à Bogota.

Le retour

A l’aéroport de Bogota, on vérifie 3 fois si tu n’as rien sur toi et les stup’ ont vérifié que je n’avais pas de capsule de cocaïne entre la rate et le foie. Ils ne m’ont même pas laissé un souvenir du scanne.
A Madrid, je me suis baladé en ville, un peu la mort dans l’âme : seul, retour en Europe le 6 décembre… dure. Je n’ai pas dormi de la nuit à l’aéroport et j’ai pris mon vol le lendemain à 6h pour Paris ou j’ai retrouvé ma famille et notamment mon petit neveu, Elias, que je n’avais jamais vu. Il est mignon à croquer.

Depuis

Je me fais envahir petit à petit par la société occidentale. Le plus frappant étant qu’en Amérique du sud « vivre et laisser vivre » est un fondamental. C’est très agréable de ne pas être jugé pour tout et rien. Toutefois pour un français, cela peut paraitre être de l’indifférence pure et dure. La vengeance par excellence dans notre pays.
Le stress reprend naturellement sa place et je ressens une difficulté importante à ne pas me faire envahir, à prendre mon temps. Si facile en voyage dans des pays comme cela où c’est le quotidien de beaucoup de gens, si difficile chez nous.
Ici, on fait 1000 choses pour prouver que l’on est quelqu’un, en Amérique, on est quelqu’un parce qu’on est.

Sur la plage de Monpiche avec Marie, Jackie, ..., moi, Paul, Daniela... un super lieu à l'époque
Sur la plage de Monpiche avec Marie, Jackie, …, moi, Paul, Daniela… un super lieu à l’époque

La suite

Je bosse dans une société immobilière qui semble bien tourner. Un vrai plaisir de voir que cela réagit par rapport à ce que j’ai vécu 7 ans durant, au ministère de la Défense. Un contrat de 6 mois qui va me permettre de voir un peu plus clairement mon évolution à travers le voyage et ce que je compte faire plus tard.

J’ai donc 6 mois pour faire un petit bilan de compétence, tenter de vendre mes photos, monter un dossier de sponsoring et préparer le prochain voyage s’il y a (Afrique ou Asie). Mais tout peut évoluer d’ici là. Année 2009 déjà bien remplie !

Je n’ai donc pris aucune responsabilité en dehors du travail et je tente de prendre tout le temps nécessaire à faire ce que je souhaite.

Des doutes pleins le corps alors que je ne n’ai jamais autant respiré la vie !

Suite au prochain numéro !
Suite au prochain numéro !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *