du 30 avril au 4 mai 2008 - Chili - Santiago

5 mai 2008 - 00h30 - Santiago - Chez Camilo et Rainiero

Voyage entre Mendoza et Santiago.

Le 30 au matin j’ai appelé Andesmar, la compagnie de bus qui m’a dit que le tunnel était ouvert. J’avais alors 1 heure pour faire mon sac, dire à Camilo que j’arrivais chez lui et aller prendre le bus. J’ai donc pris mes jambes à mon coup et je me suis dépêché.

Arrivé en Taxi au terminal de bus, le cybercafé n’avait pas Internet exactement au moment où j’y suis rentré c'est-à-dire 15 min avant le départ.

J’ai donc pris le bus qui a pris un temps fou. En effet, les conditions météos n’avaient pas permis le passage de la frontière pendant 2 jours à 3000 m d’altitude dans les Andes et il y avait plusieurs centaines de camions qui attendaient au passage de la frontière. Par ailleurs comme le Chili contrôle tous les bagages cela met un temps fou à cette frontière qui est le principal point terrestre d’entrée dans le territoire. On a mis pas moins de 4 h pour passer cette frontière.

Santiago

Santiago

Sur la route, les paysages sont toujours aussi superbes... J'avais été ici à ma première venue à Mendoza et c'est toujours aussi magnifique !

Santiago

Santiago

la descente sur le plateau au Chili est vertigineuse... 28 lacets impressionants. la pente est facilement à 45 degrés. Le côté Chilien des Andes est bien moins coloré mais a plus de verdure comme des cactus... les montagnes arrêtant les nuages.

Par ailleurs, il n’y avait pas moyen de contacter Camilo à la frontière par téléphone.

Arrivé à Santiago, le bus a mis 45 min pour faire les 500 mètres qui le séparaient du terminal. En effet, nous étions à la veille d’un long week-end avec la fête du travail et le terminal était complètement saturé.

A la descente du bus, pas moyen de contacter Camilo non plus…. Bref, j’ai mangé un bout et je suis parti à pied vers le centre afin d’y voir plus clair tellement il y avait de gens et tellement il était possible -sur une inattention- de se faire faucher quelque chose.

J’ai alors pris un taxi un peu plus loin et je suis allé à une auberge dans ville dans le Barrio Brasil. J’ai retrouvé là bas un anglo-saxon qui avait acheté une moto quelques semaines plus tôt à Puerto Montt au centre du Chili et qui souhaitait déjà la revendre.

Le 1 mai

J’ai réussi à contacter Camilo le lendemain matin vers 10 h alors qu’il avait passé la nuit dehors… il était frais le Camilo ça faisait peur ! :o)

Bref on s’est retrouvé à 14 h à une station de métro et on est allé manger avec sa mère. Une femme très sympa qui parle plutôt bien français. Ensuite on est allé déposer mes affaires chez Camilo qui m’a fait visiter le centre de Santiago comme j’aime : à travers une balade à pieds.

Camilo est un chilien que j’ai rencontré à Buenos Aires à l’auberge. On avait passé une bonne soirée ensemble et il m’a invité à la maison. Je suis avait promis que je viendrais. Il vit avec un de ses amis : Rainiero qui est journaliste pour une production de téléréalité sur un club de football amateur de 3° division. Ce sont tous les deux des mecs en or.

Santiago est une ville très sympathique à mon goût où j’ai l’impression qu’il fait bon vivre. Pour un touriste, il n’y a pas grand-chose à visiter mais il y a quelques trésors comme le musée d’art précolombien : simplement superbe.

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

une tour Eiffel en étain !!!

Santiago

le palais présidentiel

Santiago

son intérieur

Santiago

la tour qui était le symbol de Santiago dans les années 80

Santiago

Santiago

une petite place de Bellavista

Santiago

les maisons sont très colorées

Santiago

Le soir, on est allé à un club de jazz écouter un groupe local de blues : excellent. Les plus grands noms ont joués sur cette petite scène.

Santiago

le blues...

Le 2 mai

Après mon réveil je suis allé me balader en ville dans le Barrio Bellavista qui est assez touristique, puis je suis rentré petit à petit à pied chez Camilo.

Santiago

Santiago

il y a beaucoup de parc

Santiago

Santiago

tout le monde a son obélisque décidément !

Santiago

le centre social de téléphonica Chili : le bâtiment a été conçu pour ressembler à un téléphone portable

Santiago

plaza Italia : rond point central de Santiago

Santiago

Santiago

c'est de l'art chilien :o)

Santiago

Santiago vue de haut

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

ici, beaucoup de fils comme à Buenos Aires. le fils qui pendouille est un fils qu'ils sont en train d'installer

Santiago

Rio Mapocho

Santiago

Santiago

Le couché de soleil sur les Andes !

Le soir on est allé avec Rainiero dans leur pub préféré. La mère de Rainiero fêtait son anniversaire en famille. Camilo nous a rejoints plus tard du fait d’un match de foot. La famille de Rainiero est toute aussi amicale est charmante et m’a invité à la casa… ce sera peut-être pour le week-end prochain.

Santiago

famille de Rainiero

Santiago

avec Camilo

Santiago

avec le tenancier

Santiago

Camilo, Cécilia, Rainiero

Ensuite on a pris quelques bières avant de partir pour un bar/boîte de nuit dans Bellavista. Là-bas on a pris des Piscos… qui pour moi semble être surtout une vodka locale.

Bref… la nuit a été longue et on est rentré bien éméché…

Santiago

tellement éméché que je ne me rappelle plus où j'ai pris cette photo !

Le 3 mai

Il fallait d’abord se réveillé… le Pisco ça ne tape pas qu’à moitié… On a un peu ranger la maison dans la journée, j’ai écrit quelques mails… et le soir nous sommes allé boire un coup avec des amis tout aussi sympathique de Camilo.

Le 5 mai

Je suis parti tôt le matin pour aller me balader dans le Barrio Les Condes. Le quartier financier de Santiago. Tout est neuf là-bas et il y a beaucoup d’étranger. C’est genre un mélange entre la Défense et Dupleix (La Défense est le gros quartier d’affaire « neuf » de Paris et Dupleix est le gros quartier résidentiel, riche « neuf » de Paris).

Santiago

Santiago

un palmier au milieu de la station essence

Santiago

un bus... Volvo

Santiago

une église perdue...

Santiago

ici, comme en Argentine, on fait déjà de la pub pour le Dakar !!!

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

le quartier financier : Barrio Los Condes

Santiago

Santiago

l'église est vraiment comble : des gens sont dehors pour écouter une messe classique de dimanche !

Santiago

Santiago

Santiago

antiquaires

Je suis allé ensuite au cimetière. Ici les Chiliens possèdent 2 cimetières complètement différents. Le cimetière général possède des tombes sacrément travaillées architecturalement, mais aussi des tombes classiques (un pierre) et enfin des murs de tombes un peu comme à la morgue. Le cimetière est un endroit bien plus coloré qu’en France où le silence n’est pas de mise et où les gens se baladent le dimanche.

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

la tombe d'un enfant

Santiago

ici c'est un peu comme le cimetière de Lyon

Santiago

Le cimetière catholique est dissemblable puisque qu’il s’agit d’une succession de cours autour desquels il y a des murs de tombes et de petites chapelles. Très différent.

Santiago

Santiago

Santiago

si-si, c'est un cimetière

Santiago

l'entrée du cimetière catholique

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Ensuite, dans ces quartiers plus pauvres, je suis allé voir les marchés qui vendent de tout pour des prix très faibles : excellent. Ils sont un peu tous concentrés.

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Enfin et malgré le soleil, je suis allé au musée d’art précolombien. Un petit bijou. Malgré l’interdiction j’ai pris pas mal de photos avant de me faire attrapé… Par chance elle m’a demandé de n’effacer que la dernière photo… Bref l’art précolombien est étonnant, tout en rondeur. C’est génial de voir de ses propres yeux une si belle collection qui a été constituée par un riche chilien.

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

L'art Inca est vraiment superbe je trouve... vraiment joli. J'adore !

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago

Santiago est une ville sympathique où les gens sont accueillants. Elle est à mis chemin entre les Andes à plusieurs dizaines de kilomètres et le pacifique que je vais aller voir ce matin pour la première fois.

Elle a été édifiée très trop à la fin du 16° siècle mais n’a vu son essor qu’au 18° alors qu’il n’y avait que 200 maisons en tout et pour tout. Aujourd’hui il y a 6 millions de personnes dans Santiago alors que le Chili ce n’est que 16 millions de personnes.

Santiago

l'ancien congrès

Au nord-est le quartier financier, au centre le Barrio Bellavista et près du centre, au sud-ouest, la partie où le gouvernement se trouve. Tout est collé à la Moneda qui est la place devant laquelle se trouve le palais présidentiel.

Ici il n’y a pas trop de problème de logement. Des immeubles de 200 appartements sont neufs et non habités au 3/4 ! Pas un squat… pas une protestation… de quoi impressionner. Ce genre de chose me fait dire que le Chili est un pays agréable à vivre.

Santiago

le genre d'immeuble vide... au moins une dizaine dans Santiago !

Santiago a tout d’une capitale européenne et il n’y a que quand on part vers les quartiers un peu plus pauvres que l’on retrouve l’atmosphère de l’Amérique latine.

Le Chili a une bonne activité économique alors que le pays n’a pas beaucoup d’habitant. Le fait est que lors d’une guerre au 19° siècle, ils ont récupérés des territoires Boliviens au nord, bien plus riches en matières premières. Aujourd’hui ces régions représentent 60 % de l’exportation du Chili…

Santiago

la France est partout... c'est incroyable... voitures, grands magasins, magasins de luxe... on a du bol d'avoir un si petit pays si présent sur la planète. Je me demande si à travers les taxes sur les chiffres d'affaires ça finance pas un peu le système social français... ???

Santiago

ne vous y trompez pas... c'est notre rame de la ligne 1 du métro parisien... avec une petite différence de couleur et de sièges...

Santiago

Un mec qui fait le guignol dans la rue pour amuser la galerie... une photo avec des enfants pour toi Pierre ;o)

Chez Camilo et Rainiero, c’est comme à la maison

Un appartement de 2 mecs… comme un appartement de 2 mecs… bordel, vaisselle pas faite… dans une ville qui ressemble terriblement à ce que l’on trouve en Europe… de quoi se sentir chez soi quand on s’appelle Vincent ;o) Et dire que je suis à 15000 km de là !

Santiago

Bâtiment où habitent les 2 colocataires. L'appartement a tout d'un appartement européen standard.

Bref tout ce que l’on avait pu me dire des chiliens en Argentine était faux. Les chiliens et argentins qui se détestent sont des peuples très sympathique et feraient mieux de faire une croix sur leurs passés tumultueux.

N'hésitez pas à laisser vos commentaires et questions dans la rubrique prévue à cet effet.

site créé et écrit entièrement en code XHTML, CSS, java, javascript et PHP sous notepad++ (license GNU)
tous les navigateurs Internet qui respectent les normes de la W3 y fonctionnent correctement
(seul Internet Explorer n'affichera pas la page correctement (license Microsoft))

mise à jour autant qu'il est nécessaire ;o)

copyright vincent gary 2007-2008 - tous droits réservés