du 8 avril au 12 avril 2008 - Argentine - El Chalten

11 avril 2008 - 14h00 - El Chalten - Hostel Condor de los Andes

EL Chalten

C'est une petite ville dans laquelle tout est en construction. C'est une ville qui ne vit plus que du tourisme.

Aujourd'hui encore pas une banque... et je suis dans la merde : plus trop d'argent pour payer l'hôtel et le billet pour partir pour d'ici :o)

El Chalten est connu pour le Fitz Roy. 3405 mètres d'altitude, une tour de granite comme les torres del paine mais cette fois ci sans montagne "sédimentaire" autour.

le premier jour

On a d'abord changé d'auberge où l'on ne pouvait rien enfermer pour sécuriser.

On est alors partie pour voir le glacier Torre. 6 heures de marche pour voir un glacier dans le brouillard, la neige à moins que ce soir l'inverse...

El Chalten

un arbuste aux feuilles devenues rouges

El Chalten

sur le chemin

El Chalten

El Chalten

un petit local de l'étape

El Chalten

le lac Torre et au fond le glacier

El Chalten

un joli dauphin version petit iceberg

On y a été avec Daisy et Victor un couple anglo-espagnol très sympathique.

On a pu manger là-haut même s'il devait faire -5°C et que l'on a pas tardé à avoir froid aux pieds.

El Chalten

Hummmmmm : banane, Dulce de leche (du lait et du caramel), raisins secs enrobés de chocolat

On est redescendu et j'étais crevé, mais on avait bien marché.

El Chalten

Avec Victor, Daisy, hakim.

Le soir, on a joué aux cartes et on est allé se coucher après avoir manger un bon petit plat préparé par Daisy et Victor.

Le lendemain

le soleil berçait toute la région et nous avons pu voir de l'hôtel un superbe levé du soleil sur le Fitz Roy

El Chalten

El Chalten

le Fitz Roy

El Chalten

c'est tellement rare un lever du soleil comme ça que les ouvriers de El Chalten se prenait en photo

El Chalten

El Chalten

Victor et Daisy se prenant en photo devant le lever du soleil

la balade

le soleil, la neige fraichement tombée... je vous laisse découvrir en photos la balade magique -il n'y a pas d'autres termes- que nous avons eu la chance de pouvoir faire.

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

Le glacier Piedras Blancas

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

Hakim, 30 ans, coeur à pas prendre... hein Hakim :o)

El Chalten

regarder le prix de ce litre de Vodka... 5 pesos = 1 euro

El Chalten

El Chalten

un petit bar avec son mur d'escalade !

El Chalten

partage de cacahuètes

El Chalten

les chevaux ici sont vraiment beaux

El Chalten

Un type nous a pris sur la route du retour : il restait 8 km on venait d'en faire au moins 25 après les 23 de la veille

El Chalten

El Chalten

Un condor. Leur vol est vraiment majestueux.

13 avril 2008 - 14h00 - sur la route d'El Bolson

voici la journée (hier) la plus géniale que j'ai pu passé depuis le début de mon voyage...

El Chalten

Tout à commencé avant hier quand j'ai dit à Hakim qui ne savait pas trop où aller comme moi "tu es prêt pour l'auto-stop de demain ?". Il m'a répondu "c'est marrant j'y pensais tout à l'heure".

Bref, comme à notre habitude on avait eu la même idée et c'est donc le 1é au matin que nous avons commencé à montrer notre pouce sur le bord de la route.

Nous n'avions pas eu le temps de refaire le monde et El Chalten, nous n'avions pas eu le temps d'avoir froid qu'un pick-up s'arrêtait pour nous prendre.

Deux types qui travaillaient pour des estencias (des élevages) et qui ont halluciné de notre volonté d'aller sur la route 40 (très belle paraissait-il) pour faire du stop jusqu'à Bariloche (1000 km à vol d'oiseau, 2300 km sur la route).

Bref, ils nous ont embarqués pour Tres Lagos sur la route 40.

On était dos au conducteur, dans la benne du pick-up et le spectacle était plus que magnifique. Le trajet qui a duré 1h20 (120 km) est passé trop rapidement. C'était exceptionnel de pouvoir contempler comme ça le Fitz Roy et toute la chaîne de montagne. Il faisait beau, on était bien couvert, ou plutôt assez... et on prenait plaisir.

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

El Chalten

A l'embranchement de la 40 et de la 23 d'où l'on venait, le conducteur s'est arrêté pour discuter. Pour repartir il a fallu poussé le pick-up :o), la photo :

El Chalten

Ils nous ont laissé à la station service qui faisait des empanadas assez bons.

On est ensuite allé sur la 40 et on a attendu 1h45... 1 renault 1 c'est tout en 1 heure et 45 minutes. Un type très sympa de notre âge qui rejoignait une estencia pas loin (à 100 km). On a loupé de lui demander de rester chez lui pendant 1 semaine...

Bref, on ne pouvait compter ni sur lui pour faire un peu de kilomètres, ni sur les autres voitures et camions qui ne passaient pas.

El Chalten

On a ronflé sur le bord de la route, on a gravé notre nom sur le panneau à côté de deux de mecs qui ont attendu 3 jours (!!!) ici quelqu'un pour les prendre entre le 29 et le 31 décembre 2006 (des vrais auto-stoppeurs ces deux là)... on a tué le temps...

El Chalten

L'endroit où nous avons attendu

El Chalten

Paris est à 12989 km de là, par là : 32°

Bref Hakim en avait marre on est alors allé en ville à 2 km de là.

Tres Lagos

On pensait que c'était une grande ville... C'était plus petit que El chalten. 200 habitants à tout cassé. Tout le monde travail peu ou prou pour le gouvernement qui en fait occupe le terrain.

El Chalten

une maison abandonnée en pierre

El Chalten

l'église de tres Lagos

El Chalten

l'auberge : remarquez l'image sur la fenêtre du dessus... on aurait cru à un bordel !

El Chalten

un panneau pour signaler des avions alors qu'il n'y a pas un aérodrome... et pas d'avion...

El Chalten

Tres Lagos de jour

Après avoir acheter de quoi se restaurer à la supersuperette du coin où l'on ne devait pas avoir vu un étranger depuis 1967, nous sommes parti rejoindre le bar du coin, fermé, puis l'auberge du coin, fermée.

Un gendarme s'est arrêté et nous lui avons tapé la causette. Javier 26 ans marié 2 enfants 8 ans de gendarmerie.

Il vient de l'extrème nord de l'Argentine où les gens travaillent pour gagner 10 pesos par jour d'après lui. Une misère. Il s'est donc engagé à 18 ans.

Bref, il nous a invité à attendre à la gendarmerie. Maté, discussions, clip video de folkore argentin et de rap américain au menu jusqu'à ce que le chef arrive et nous mette plus que moins dehors.

El Chalten

javier

Nous avons alors décidé de prendre le bus pour El Bolson. On a appelé à El Chalten où ils nous ont dit d'attendre le bus à 1h30 du matin à l'embranchement de la 40 et de la 228.

On a dit adios à Javier qui nous a laissé son email et on est retourné à la station service pour avoir chaud de 20h à minuit, heure à laquelle le mec nous a vendu des cigarettes "Parisiennes" clairement brunes à pas spécialement bonnnes mais certifiées par la SEITA et un litre d'essence.

El Chalten

El Chalten

Couché de soleil sur Tres Lagos

El Chalten

une très belle photo du glacier de Perito Moreno de nuit dans la station service

El Chalten

les parisiennes

El Chalten

la station service

Arrivés à l'embranchement, nous avons réccupéré tout ce qui pouvait nous réchauffer : crottins de cheval, bouses de vache, excréments de guacanos, arbustres secs et morts. On a arrosé d'essence et on s'est réchauffé. Cela nous a tenu chaud jusqu'à ce que l'on entende le bus à quelques kilomètres et que l'on se soulage sur notre radiateur bienvenu par des températures très froides et un vent qui n'arrangeait rien.

El Chalten

El Chalten

2 h du matin, on a du payer le bus en dollar américain pour pouvoir embarquer pour El Bolson.

Le fait est que cette journée en improvisation totale nous a créé les meilleurs émotions, les rires les plus intenses et de très bonnes rencontres notament avec Javier.

sur la route d'El Bolson

24 h de bus pour arrivé jusqu'à El Bolson où vous aurez de mes nouvelles. Je n'ai pas touché à Internet depuis plusieurs jours. A El Chalten internet coûtait pas moins de 6 $ de l'heure !!!

El Chalten

sur la route la première maison que j'ai vu réalisée en brique de terre (au dessus & en dessous)

El Chalten

El Chalten

une pompe à esence à la sortie d'une ville

El Chalten

Sur la photo du dessus vous pouvez voir le grossissement du nuage d'en dessous. Le fait est que ce nuage reflêtait du vert et du rouge au petit matin : superbe !

El Chalten

N'hésitez pas à laisser vos commentaires et questions dans la rubrique prévue à cet effet.

site créé et écrit entièrement en code XHTML, CSS, java, javascript et PHP sous notepad++ (license GNU)
tous les navigateurs Internet qui respectent les normes de la W3 y fonctionnent correctement
(seul Internet Explorer n'affichera pas la page correctement (license Microsoft))

mise à jour autant qu'il est nécessaire ;o)

copyright vincent gary 2007-2008 - tous droits réservés